Hydrofuge de façade

L’hydrofuge façade est une solution peu onéreuse pour éviter l’imprégnation d’eau dans les murs devenus poreux. Protégée des attaques quotidiennes de la pluie et des pollutions atmosphériques, la façade garantit plus longtemps l’esthétique et la salubrité de l’habitation.

Atouts et limites d’un bon hydrofuge façade

L’hydrofuge pour façade est un produit d’imprégnation surfacique qui bouche les porosités et les microfissures. Il forme, sur une faible épaisseur (jusqu’à 1,5 cm), une barrière imperméable à l’eau de pluie frappant sa surface, sans bloquer les échanges gazeux.

Il doit en outre :

laisser respirer le mur (donc sécher en profondeur par échanges gazeux) ;
contrôler la formation et la prolifération végétale (mousses, lichens, moisissures, etc) ;
bloquer ou neutraliser les attaques chimiques atmosphériques (efflorescence, salissures, pluies acides) ;
augmenter la résistance mécanique de surface (érosion naturelle, effritements, farinage) ;
éviter les dégradations par le gel (décollement superficiel par strates) ;
retarder les effets du soleil (contraintes thermiques, UV) ;
conserver les propriétés d’isolation thermique des matériaux (ponts thermiques) ;
prolonger l’esthétique originel de la façade, puisque l’hydrofuge facilite l’entretien.

À noter

Suivant les fabrications, ces traitements peuvent être invisibles, par exemple sur des pierres ou des briques, ou bien teinter la façade (enduits, crépis, etc).

Limites du traitement hydrofuge sur façade :

L’hydrofuge forme une barrière surfacique extérieure. Il n’est donc d’aucun secours pour combattre les remontées capillaires d’eau par le sol ou les phénomènes de condensation. Ces autres sources d’humidité doivent faire l’objet de traitements différents.

Le diagnostic précis et circonstancié et la localisation de l’origine du trouble sont donc indispensables pour déterminer le traitement adapté à chaque site.

Hydrofuge façade : deux grandes familles de produits

On distingue les hydrofuges solvantés des hydrofuges en phase aqueuse. Chacun des hydrofuges de façade présente ses particularités, mais tous entrent dans l’une des deux grandes catégories, différenciées selon leur composant de base et leur mode opératoire.

Le choix est important, car une fois appliqué, il est impossible d’éliminer le produit !

Bon à savoir : les produits hydrofuges sont agressifs pour le verre, certaines peintures et certains métaux. Vous devez donc protéger impérativement ces surfaces et nettoyer rapidement les tâches accidentelles. En cas de surfaces peu poreuses, enlevez l’excédent.

Hydrofuge en phase solvantée

Les hydrofuges à base de solvants sont chargés de résines organométallique ou silane-siloxane :

  • Leur séchage est très rapide (± 15 minutes).
  • L’application est autorisée sur d’anciens hydrofuges.
  • Il est possible de laisser plusieurs jours entre les couches successives.
  • Il existe cependant quelques problèmes liés à l’application d’un tel produit :

Des odeurs se dégagent pendant le séchage.

Ce produit est nocif :

  • L’application est possible uniquement sur surfaces sèches (depuis plus de 28 jours dans le cas d’une surface neuve).
  • la température du support et ambiante doit être supérieure à 5 ° C.
  • L’hydrofuge solvanté est incompatible avec les supports alcalins (joints, enduits ou bétons récents, non carbonatés).

À noter : le nettoyage des taches et des reflux se fait uniquement au White Spirit.

Hydrofuge en phase aqueuse (à base d’eau)

Les hydrofuges à base d’eau sont chargés de résines acryliques et silane-siloxane :

  • Ils sont inodores et non inflammables.
  • Ils sont sans danger pour l’homme ou pour l’environnement.
  • Ce type d’hydrofuge est applicable indifféremment sur supports secs ou humides.
  • L’enduit hydrofuge en phase aqueuse est compatibles avec les joints et les mortiers de ciment frais.
  • Quelques bémols cependant :
    • L’enduit hydrofuge en phase aqueuse ne doit pas être appliqué sur une surface déjà traitée.
    • Le séchage est lent (+/- 24 h).
    • Cet enduit se pose vite, par superposition de couches successives « frais sur frais » (avant séchage de la couche précédente).
    • Il comporte des risques météorologiques (délavage en cas de forte pluie dans l’heure suivant l’application).
    • Enfin, il existe un risque de dégradation, par l’hydrofuge, des murs très chargés en salpêtre (solubilisation des sels). L’hydrofuge peut aussi provoquer une variation de teinte (efflorescences). Il est donc recommandé de faire un essai préalable sur une petite surface peu apparente.

À noter : le nettoyage des taches et des reflux se fait uniquement à l’eau.

NOTRE EXPERTISE

Couleur Crépi s’occupe de vous conseiller dans les matériaux à utiliser dans le design le plus pertinent à votre projet pour moderniser votre façade. Notre entreprise s’occupe entièrement du nettoyage de votre façade ainsi que de sa modernisation selon votre demande.

QUALIBAT RGE

Couleur Crépi est une entreprise agréée Qualibat RGE et vous assure une qualité de travail garantie encadrée des autorités publiques en respectant les règles en vigueur et en utilisant des techniques de travail spécifiques.